https://www.google.mu/search?q=tequila&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjprrDO3cPRAhULBMAKHcFWDSoQ_AUICCgB&biw=1517&bih=735#

Après une bonne téquila, quoi de mieux que de se confesser. J’ai bien aimé avoir l’accord d’un prêtre ou même de Dieu. Pourquoi je dérangerai les cieux quand j’ai internet ? WordPress semble bien choisi en comparaison à l’espace restreinte de Twitter. Malheureusement il n’y aura de « # péché_en_confession »

Mettons-nous dans le contexte de mon péché (succombez à la tentation). Il y a dans les rues de la capitale des centaines de sans-abris ou personne vivant dans la pauvreté. La scène se déroule pendant les fêtes de fin d’année. Une femme s’approcha de l’un d’eux pour lui donner rs50. Elle lui lança gentiment, « afin de passer un bon Noel ». L’homme, musicien le jour et sans-abri la nuit, remercia la jeune femme pour son acte de gentillesse. C’est alors que vient l’acte de l’homme pécheur…

Je passai à côté de l’homme en lui laissant que mon regard désintéressé. Mon argent, ce bien précieux et éphémère, devait être dépensé que sur un hamburger sans mayonnaise. Ce n’était pas le premier regard désintéressé que l’on lançait à cet homme. Certes, il était là tous les jours et sa petite caisse devait être remplie de regards froids que d’argent pour se tenir au chaud.

Il avait du talent, alors pourquoi ne pas trouver du travail. J’avais moi-même des diplômes mais souvent c’était juste une question de non ou de nom. J’aurai du comprendre cette homme et lui donnai quelques roupies. Cela aurait apaisé ma conscience de Noël et peut-être contribuer à sa cagnotte récolté dans les rues. J’aurai été bon pour Noël et fini l’année sur une bonne note.

Les autres 358 jours de l’année, j’aurai pu continuer avec mes regards froids. Si ce n’est que pour les fêtes que le pauvre au bas de la rue mérite cet argent, alors que faire les autres jours. C’est comme dire que nous avons de musiciens que pour les festivals. QUE DEVIENNENT-ILS LE RESTE DU TEMPS ? Ils tombent dans l’oubli. Le pire est de dire que ce n’est pas ma responsabilité mais celle des ONGs.

Oui, j’ai péché comme beaucoup le font les 364 jours restants. Les cieux ne s’ouvriront pas d’aussitôt pour m’accueillir. On se sent plus léger après une deuxième téquila. Mes mots seront la confession d’un pauvre internaute ou un énième post de merde. Nul besoin de débat mais d’action pour savoir que deviennent les gens en-dehors des fêtes. Je suis certain que nous ne soucions jamais assez des autres même pas de notre famille.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s