image

Le système va mal et l’éducation nationale est en stage terminal.
Car notre vision internationale ne coïncide pas avec la réalité local.
Trop des jeunes diplômés avec des bagages, voyageant dans le train du chômage.
On leur avait dit qu’ils étaient en âge de façonner  le monde à leur image.
Mais ce n’était rien d’autre qu’un  baratinage.
Tant de promesse de réformes qui sont incapables de prendre forme,
Car les objectifs et les valeurs  du system ne sont pas en normes.
On remplit nos cahier chaque jour de mot tandis que la compétition augmente notre ego.
Ainsi nous nous croyons égaux  mais nous oublions que nous ne sommes pas dans un monde en légo.
Chaque jours nous construisons des tours de plus en plus haut, creusant au passage des fossés inégaux
Oubliant au passage que nous sommes dans le même bateau.
Tous cela est la faute à l’éducation national car elle ne calcule que le résultat final.
Ainsi  elle oublie le récital des valeurs et des  habitudes pour faire de nous des personnes phénoménales.
Trop de professeurs qui ne pense qu’à leur petite personne,
Oubliant leur élèves au prix de leur smartphone.
Argent et technologie sont leur train train quotidien, n’oubliant pas au passage d’être des parfaits comédiens.
Ce problème n’est rien et surtout pas le tien, alors dépêche toi de te mettre en fil indienne.
Suis le système sans faire des siennes et tu pourras avoir une part qui te revienne.
Tous cela est la faute à l’éducation national car elle ne calcule que le résultat final.
Ainsi  elle oublie le récital des valeurs et des  habitudes qui fait de nous des personnes phénoménales.
Je voudrais des professeurs qui me disent que l’économie n’est pas un sujet en costume et que voler n’est pas une des coutumes.
Je voudrais des professeurs qui me disent que la science ce n’est pas pour les intello,
Car il faut de la rigueur et de la passion pour être un simple bon écolo.
Je voudrais des professeurs qui me disent  que la littérature n’est pas une sujet de riche
Car beaucoup d’écrivains se nourrissent seulement que de poichiches.
Je voudrais des professeurs  qui me disent que l’art est un métier d’avenir
Même si l’inspiration tarde souvent à venir.
Je voudrais des professeurs qui me parlent des valeurs de la démocratie 
En prenant le soin de m’apprendre la méritocratie.
Je voudrais des professeurs qui m’expliquent la dureté de la vie mais que le future ne mérite pas tant de soucis.
Tous cela est la faute à l’éducation national car elle ne calcule que le résultat final.
Ainsi  elle oublie le récital des valeurs et des  habitudes pour faire de nous des personnes phénoménales.

Posted in view of reactions

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s