reeee « On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux.», cette phrase de l’auteur résume bien son style enfantin cachant derrière chacune de ses lignes un message philosophique. Un nouvel angle de voir la vie supporte mon choix pour ce livre car il traître quatre aspects importants : le pouvoir, les opinions et les idées, les relations humaines et l’amour.


images (15)
« Un serpent boa qui digérait un éléphant. », un dessin absurde mais qui résume le parcours d’une idée révolutionnaire dans un system conservatif. Dès que nous divergeons du chemin déjà tracé, le système intervient à travers la morale de la société ou la sagesse de nos anciennes lois. Alors on préfère se taire ou nous sommes mises à l’écart du système jusqu’au jour où on rencontrera une personne qui saura nous comprendre. Ne blâmons pas l’incompréhension des ‘grandes personnes’ car ils ont été témoins de nombreuses graines d’idées mais ils n’ont pas été assez habile pour trier le bon du mauvais.download (8) La frontière séparant les deux est tellement étroite
que nous sommes souvent confrontés à la naissance des baobabs. Les baobabs sont des idées qui causent plus de mal que de bien ou ne servent à rien que d’empêcher l’éclosion de bonnes idées. Ce concept de baobab est un moyen pour l’auteur de définir le règne nazi et le carnage créé par Hitler. Ainsi, on voudrait tant voir des nouvelles divergences mais nous restons effrayés que la paresse de notre discernement nous joue encore des mauvais tours.

«Le roi étais si fier d’avoir un sujet»download (9), est une façon de dire que le pouvoir est dans les mains du peuple et que c’est ce pouvoir qui donne le titre de souveraineté
à un roi. Alors quand le petit prince quitte cette planète, il nous montre que nous avons le choix d’être gouverné par un homme de sagesse te non pas un dictateur. Cependant, cette rencontre nous enseigne une idée socialiste,  « Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner », et cette conception nous indique un mode de vie pour une société plus sainimages (21)e. Alors que nous sommes pressés, nous oublions de noter l’écart qui de creuse entre les riches et les pauvres. « Je suis sérieux, moi, je ne m’amuse pas à des balivernes ! » sont les paroles du businessman  qui nous montrent notre obsession à courir derrière les choses futiles. Nous voulons le progrès sans savoir si l’on ne cause aucun mal. Nous créons des économies sans savoir si l’on ne crée pas des nouvelles façons de détruire l’environnement. L’argent et le pouvoir finissent par avoir plus d’importance que le bien être de la société actuelle et futur.

images (23)« Les grandes personnes aiment les chiffres. » reflète les relations humaines car ils sont sans-cesse quantifiés par le nombre d’amis ou le nombre de likes à travers les réseaux sociaux. On finit ainsi à se créer une fausse estime de soi comme le vaniteux qui ne vit que d’applaudissement. Ce monde technologique nous pousse à penser que l’amitié se résume qu’aux années passée à être ‘ami’ ou les 1004 amis ou followers  sur les réseaux sociaux. Ce nombre, qui nous tient plus à cœur que la nature de nos relations, nous pousse a juger une personne que par sa popularité à être présent pour vous dans cet univers virtuel. download (7)L’amitié est décrite comme un apprivoisement où petit à petit, nous donnons notre confiance à l’autre. Alors, c’est cette confiance qui rend l’autre personne spéciale car nous avons consacré notre temps non pas à  compter le nombre d’années ensemble mais à vivre ce bonheur qui nous unit. Cependant il faut du temps et de la patience car personne ne peut donner tous d’un seul coup ou d’en recevoir. C’est cela que l’auteur nous montre à travers cette rencontre : l’espérance et la patience, deux importantes bases pour une amitié solide.

images (19)« Il faut bien que je supporte deux ou trois chenilles si je veux connaitre les papillons. Il parait que c’est tellement beau », cette phrase de la rose nous démontre comment est une relation amoureuse. On se brise à la première dispute ou on s’enfuit devant le premier obstacle. Alors, on finit par oublier les raisons qui nous ont conduit a ‘apprivoiser’ cette personne. Le petit prince arrive au fil de l’histoire à comprendre l’importance et le rôle de sa rose.Quand il rencontre d’autres roses similaires, il pense que toutes les femmes sont les mêmes mais c’est ensuite qu’il réalise l’importance de sa rose. Il devait la juger par ces actes et non pas ces paroles car elle remplissait sa  vie de bonheur et d’amour. Cependant il est aveuglé par l’arrogance de la fleur et finit ainsi à accorder trop d’importance à de paroles futiles. Des paroles qui finissent par jauger plus que le charme et l’amour de la rose

Le petit prince nous invite dans une vraie aventure humaine mais aussi il s’en va rencontrer l’enfant au fond de nous. Il nous apprend la valeur des choses importantes mais aussi comment les reconnaître dans un monde centré vers le progrès. J’ai été heureux de rencontrer cet être si curieux. Si un jour l’envie vous prend de lire ce livre, veuillez mettre de côté ces choses matérialistes car cette aventure se vit avec un cœur d’enfant.


Advertisements

3 thoughts on “LE PETIT PRINCE

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s